Présentation

Qu’est-ce que la bourse Louis PIERQUIN – François ISCH ?

Le nancéen Louis Pierquin et le strasbourgeois François Isch ont été des pionniers de la réadaptation non seulement dans leurs villes respectives, mais aussi en Europe. Ces professeurs sont les pères fondateurs de la Société de Réadaptation du Nord-Est en 1976 et c’est tout naturellement que le conseil d’administration de la Société a décidé en décembre 2006 de les associer en donnant leur nom à la bourse d’étude annuelle qu’elle décerne.

La bourse Pierquin-Isch est attribuée chaque année par la SoRNEst. Elle permet de financer un projet d’étude original concernant les domaines de la rééducation et de la réadaptation

Louis Pierquin (1910-2006)

Louis PIERQUINAprès ses études à la faculté de médecine de Nancy, il fut d’abord chargé en 1942 de l’enseignement de la médecine du travail. Du monde du travail à celui de la réadaptation des travailleurs diminués physiquement, le pas est vite franchi et il devient en 1952 le médecin directeur de « l’Institut de réhabilitation sociale et professionnelle des diminués physiques », créé par le doyen Parisot. En 1953, il est nommé titulaire d’une chaire de Médecine du travail et de réadaptation à la Faculté.
Le terme « réadaptation » est lancé. Il est à l’initiative en 1954 de la création de l’école de kinésithérapie et de l’école d’ergothérapie (la première en France). Le rôle de l’appareillage lui apparaissant primordial, il crée également un service puis un centre d’appareillage. Il fut surtout le Médecin directeur général technique de l’Institut Régional de Réadaptation de Nancy jusqu’en 1979. Le professeur Louis Pierquin était également le Président fondateur de l’Association Lorraine d’Aide aux Grands Handicapés (ALAGH).

François Isch (1918-2004)

Il fut d’abord en 1962, maître de conférence agrégé de neuropsychiatrie. Pionnier en électromyographie et neurologue réputé, il fut un des promoteurs et un ardent défenseur de la médecine physique et de réadaptation anciennement rééducation et réadaptation fonctionnelles. Il dirigea le Certificat d’Etude Spécialisé dès 1969, créa et fut le premier chef du service hospitalier du CHU de Strasbourg, le 1er novembre 1979.
Il se bat pour le maintien de la spécificité de la discipline s’opposant avec succès et, entre autres, à la remise en cause de l’arrêté classant la rééducation fonctionnelle dans la liste des DESC en 1983. Cette carrière hospitalo-universitaire se poursuivra en se complétant d’un engagement d’une exceptionnelle ampleur dans les tâches administratives et les responsabilités collectives : il fut doyen de la faculté de médecine de Strasbourg de 1969 à 1976, membre du comité consultatif des universités en 1976, président de la commission médicale consultative du CHU de Strasbourg de 1979 à 1982.

Source : P. VAUTRAVERS, Annales de Réadaptation et de Médecine Physique, 48, 2005, pp 51-52